Vous faites quoi dans la vie ?

— Vous faites quoi dans la vie ?
— Ben, je tâche de m’occuper.
— Et ça marche ?
— Ah ça, il faut demander aux autres !

Ce que l’on fait dans la vie, c’est un peu ce que l’on fait de sa vie, pour la vie des autres.
C’est ce que les auteurs de ce livre ont essayé de saisir au cours des rencontres avec leurs interlocuteurs.
Ils leur ont proposé de parler de leur travail et ça n’allait pas tout à fait de soi...

 

 

Qu’est-ce qui mérite d’être dit du travail sur la place publique ? Qui est pertinent pour en dire quoi ?
Qu’est ce qu’une personne est capable de dire de son propre travail ? Qu’est-ce qu’elle a envie de dire ?
Qu’est-ce que ça lui fait de dire son travail ? Qu’est ce que ça fait à son lecteur ?

Autant de questions certes pas vraiment nouvelles, mais qui sont revisitées d’une façon plutôt inédite à l’occasion de ce projet éditorial : recueillir des récits du travail écrit à la première personne, issus de tous secteurs professionnels, pour en composer un livre.

Comment procéder pour aboutir à ce type de « récit du travail » ?
Quelle méthodologie pour que, de l’interaction entre un auteur et un éditeur, émerge l’engagement subjectif d’une personne dans son activité ?
Les textes rassemblés dans ce livre ne sont pas la description générique d’un métier, dans une démarche documentaire, pas non plus des reportages, dans une démarche journalistique, pas plus l’analyse d’une activité, dans une démarche scientifique.
C’est un projet politique, porté par les deux auteurs, porté par la structure qu’ils animent, à statut coopératif : faire circuler une parole sur le travail comme contribution à la transformation sociale, à l’émancipation de celles et ceux qui y contribuent.

« Ce sont des récits engagés, qui expriment un point de vue personnel et assumé, une façon de faire le travail à sa main, comme on croit bien le faire, comme on sait le faire. Mais c’est aussi l’affaire de tous : le pilote d’avion nous transporte, l’ouvrière ramasse les pommes que l’on réduira en compote, le facteur nous livre le courrier, le chef de projet immobilier configure la ville dans laquelle on circulera demain, la femme de ménage fait le lit de l’hôtel dans lequel on couchera ce soir. » (dossier de presse)

C’est pour débattre avec vous de toutes ces questions que nous vous invitons à venir échanger avec les auteurs le 19 octobre 2017…

Patrice Bride assure des prestations d’accompagnement à l’écriture et la publication sur le travail, anime des formations sur des questions ayant trait à l’écriture professionnelle, de l’élaboration à l’édition. Il a été professeur en collège, formateur, rédacteur en chef de la revue Les Cahiers pédagogiques.

Pierre Madiot est l’auteur de L’école enfin expliquée aux parents (Stock), Enseignants, parents, réussite des élèves. Quel partenariat ? (CNDP), co-auteur de Sel, sable et soleil au pays de Guérande (Institut Culturel de Bretagne). Le travail d’écriture et de réécriture ainsi que la réflexion sur la chose écrite ont toujours été au centre de ses activités professionnelles et associatives.

Cette rencontre-débat est ouvert à toutes et à tous, adhérent(e)s ou non de l'APSE - venez nombreuses et nombreux !

Inscription 

Une consommation de 6 euros par personne sera demandée pour remercier l'établissement qui nous accueille.