Oser le silence

Paradoxale mais indispensable ! Et si le communicant interne devenait, dans les années à venir, le chef d’orchestre du silence dans l’entreprise ? Un silence organisé et propice à la réflexion, à la justesse des messages, à leur bonne perception.  Au communicant, sans doute, de favoriser la mise en relation et le débat, de promouvoir l’écoute et la coopération, de privilégier l’action à la surinformation pour engager.

Comment organiser le silence ? Comment gérer les incertitudes ? Comment ne pas générer plus d’angoisse ? Faut-il se taire ou faut-il tout dire ?

Entre infobésité et silence radio quelles sont les ressources à la disposition des communicants et des organisations ? Plus globalement, comment trouver le point d’équilibre, la bonne mesure ?

 

Programme détaillé à venir.