Tuer la langue de bois

Là où la langue de bois passe la communication trépasse ! Et si nous rêvions nos organisations sans langue de bois ? Aujourd’hui la langue de bois survit dans l’expression d’une Direction Générale, s’invite dans le dialogue social, s’insinue dans les mots d’un manager confronté à une situation délicate dans son équipe…Comment réaffirmer le rôle des communicants internes, entre discours d’entreprises et nécessaire sincérité pour garantir une coopération véritable entre salariés ?

 

Une rencontre en deux temps :

  • Comprendre ce qu’est la langue de bois, comment et pourquoi les organisations en produisent. Quelles sont les conséquences et effets délétères de la langue de bois sur les organisations et les personnes?
  • Agir pour déconstruire les mécanismes qui génèrent de la langue de bois, s’exercer ensemble à parler vrai et retenir des exemples et solutions pour enfin tuer la langue de bois.

Avec les interventions de :

  • François Dupuy, sociologue des organisations, auteur d’ouvrages sur la bureaucratie, le changement et le management dont Lost in Management. La vie quotidienne des entreprises au XXIe siècle (Seuil, 2011) et La faillite de la pensée managériale. Lost in management 2, (Seuil, 2015)
  • Jean-François Chanlat, professeur en sciences des organisations à l’Université Paris-Dauphine, est un spécialiste international du management interculturel. Auteur de L’individu dans l’organisation : les dimensions oubliées (Presses de l’Université Laval, Éditions Eska, 1990), classique de la littérature managériale européenne et sud-américaine, il défend depuis
    une trentaine d’années une perspective anthropologique de l’action managériale dans lequel le langage joue un rôle clé
  • Philippe de Lapoyade, président fondateur du cabinet Interactifs, forme et entraîne les dirigeants, managers et commerciaux à réapprendre les relations simples pour être plus efficace, plus respectueux et se sentir mieux, dans plus de 10 pays.
  • Bruno Scaramuzzino, président co-fondateur de l’agence de communication Meanings, partagera des clés pour contourner la langue de bois et mieux répondre aux attentes des salariés d’une communication vraie.

 

Une demi-journée animée par des administrateurs de l’Afci :

  • Benedikt Benenati, consultant en transformation (non conventionnelle) des organisations, fondateur de Only the braves
  • Dominique Crépy, directeur de la communication interne et institutionnelle, Groupement les Mousquetaires
  • Pascal Moisy, responsable des relations medias, ArcelorMittal Luxembourg
  • Catherine Petithomme, ancienne directrice de la communication d’Unilog, Boivin horizon conseil