3 questions à… Dorothée Phelip Responsable Culture et Communication Interne – Groupe APICIL

 

 

Les sciences humaines et sociales jouent un rôle primordial dans les organisations. Elles permettent de mieux comprendre l’environnement social de l’entreprise et de ses individus mais également de fournir des armes aux communicants pour appréhender les transformations, accompagner les projets et créer du lien. Nous avons interrogé Dorothée Phelip, sur ce qu’elle pense de l’apport des sciences sociales en entreprise.

 


  • Quelle est aujourd’hui la place des sciences sociales dans l’entreprise ?

Elle est sans doute croissante car les sciences sociales permettent de comprendre la complexité des entreprises. Cependant, leur mise en œuvre nécessite de la pédagogie et de définir précisément des objectifs dans un environnement privilégiant globalement les approches par les processus, les risques… Il est nécessaire de démontrer l’intérêt pour l’entreprise de se décaler pour regarder sa problématique autrement.

  • Que vous apportent les sciences sociales dans l’entreprise ?

Elles permettent de comprendre en profondeur le système, les acteurs, leur rôle dans l’entreprise. La réflexion porte sur l’humain, sur ses motivations, ses freins…. Le recours au sciences sociales permet de prendre le temps et impose un rythme plus long souvent rare dans les entreprises. Enfin elles permettent aux collaborateurs d’être associés concrètement de se sentir partie prenante des décisions prises.

  • Vous avez participé à la formation « Communiquer en entreprise : L’apport indispensable des sciences sociales », à qui recommanderiez-vous cette formation ?

Je la recommande à toute personne qui cherche à mieux comprendre l’entreprise et les moteurs de chacun. C’est une 1ère étape pour envisager l’usage des sciences sociales, leur utilité et la manière de les promouvoir dans l’entreprise. Je la conseillerai à des communicants qui voudraient aller plus loin que leur simple perception des situations et leur permettre de comprendre ce qui fait agir les individus, mieux connaître ses cibles et les sujets qui les animent.

 

Programme détaillé du prochain cycle de formation : 15 janvier, 5 février, 19 mars :

« Communiquer en entreprise: L’apport indispensable des sciences sociales »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1. Patrick Feminier

    Bravo Dorothée.
    J’ai presque envie de me réinscrire pour une nouvelle session !