3 questions à… Eric Fauconnier (Ville d’Angers)

Nous vous proposons de découvrir le parcours d’un membre de l’Afci, Eric Fauconnier, responsable Communication et relations internes de la Ville d’Angers – Angers Loire Métropole.

Quel est votre meilleur souvenir en communication interne ?

Ma sensibilité naturelle me porte vers l’humain et la relation aux autres. Je me souviens donc d’une journée Portes ouvertes organisée au milieu des années 90, auprès du personnel lors de l’inauguration d’un nouveau centre technique.

La journée était consacrée à des ateliers valorisant les métiers et les savoir-faire des agents de la collecte des déchets, qui avait connu une belle participation. En fin de journée, un temps était spécifiquement consacré aux éboueurs et à leurs familles, se concluant par un buffet partagé en plein air et dans la convivialité.

J’ai assisté alors à un temps très fort à mes yeux. Un collègue conducteur de benne montrait à son fils son camion, son outil de travail quotidien, avec une grande fierté, à la fois celle du métier et de l’appartenance à la collectivité publique. Il lui en expliquait le fonctionnement. À un moment, cet homme a pris son fils dans ses bras et l’a installé au volant. Et là, en un regard, assis à ses côtés dans la cabine les petites mains sur ce grand volant, son fils lui a renvoyé cette fierté partagée. Un beau moment, simple.

Cette approche de la com’ interne comme vecteur de lien social, valorisant les hommes et les femmes, pour ce qu’ils sont et ce qu’ils font, j’y suis très attaché.

Quelle "erreur" vous a le plus appris ?

Plutôt que d’erreurs – même si j’en ai commis bien sûr -, j’aimerais parler d’une vigilance récurrente à avoir à l’esprit : l’humain n’est pas une science exacte. Et nos propres valeurs ne sont pas forcément celles des autres – ni du top management, ni du personnel - J’ai parfois pu l’oublier, mon optimisme et ma forte croyance en l’autre, m’ayant poussé à avancer.

Or, dans notre métier de communicant interne, qui est aussi celui de tisser des relations de confiance avec tous les hommes et les femmes de la collectivité - du simple employé jusqu’au directeur général, sans oublier les élus -, il faut apprendre à réactiver régulièrement ce lien et à en éprouver la solidité.

Et parfois beaucoup « ramer » pour rattraper un oubli, une incompréhension, un ressenti… Il faut savoir être à l’écoute du terrain, des préoccupations, d’être capable de comprendre la culture de l’organisation… de l’encadrement mais aussi de tout le personnel, pour puiser la matière qui alimentera objectivement notre réflexion et nos actions.Un service ressources comme la Com’ interne ne peut fonctionner et trouver sa crédibilité que dans cette posture.

Il faut être fier de ce qu’on fait quand on réussit, mais savoir rester humble tout en gardant ses valeurs profondes, et être capable de se remettre en cause quand c’est nécessaire.

Quel projet menez-vous actuellement ?

Dans un contexte de fort changement au sein de notre collectivité – mutualisation des services entre ville et communauté d’agglomération, élection d’un nouveau Maire en janvier dernier, budgets contraints, développement de grands projets transversaux, innovation dans le service public, volonté d’une participation interne forte – l’accompagnement du changement sous différentes formes, la valorisation des idées internes et l’information sur le sens donné à l’action sont au cœur de notre actualité de communication interne.

C’est pourquoi nous travaillons à la fois sur des actions de proximité – rencontre du Maire et des agents dans les quartiers, animations « Démos de midis », temps d’information Grands Expressos pour les cadres - et sur des projets plus stratégiques – rencontre du Maire et de l’ensemble des cadres début mai sur le projet de mi-mandat, évolution de notre intranet vers une formule plus collaborative… sans oublier la news quotidienne sur intranet, le journal interne mensuel, la procédure d’accueil des nouveaux embauchés…

Le service Communication et relations internes intervient également de plus en plus en rôle de conseil aux services, pour la réalisation de supports ou d’animations, mais aussi pour de l’accompagnement managérial (pour les comités de service par exemple).

Et puis nous défendons avec mon équipe une certaine tonalité de la com’ interne, qui n’exclut pas fantaisie et convivialité quand c’est possible. En 2011, nous avons réussi une belle première : un spectacle fin d’année complètement joué par du personnel (chant, humour, danse, musique) avec un excellent retour et plus de 1 500 spectateurs au rendez-vous. Nous allons donc renouveler l’expérience cette année… Et c’est très excitant.

Pour contacter Eric Fauconnier, consulter sa fiche annuaire (réservé aux adhérents).