3 questions à… Jean Rancoule (Groupe Safran)

Nous vous proposons de découvrir le parcours d’un membre de l’Afci, Jean Rancoule, directeur de la communication interne du Groupe Safran.

Quel est votre meilleur souvenir en communication interne ?

Je pourrais évoquer beaucoup de bons moments vécus en vingt ans de pratique de la communication interne. Je choisirai celui-ci : un voyage que j’ai fait aux Philippines, à la rencontre des salariés d’une usine appartenant au Groupe dont je faisais partie à ce moment-là.

Après quinze heures de trajet en avion, plusieurs heures de traversée de la baie de Manille en ferry boat et un peu de route en Jeepney,  j’ai découvert un centre industriel remarquable… et la présence partout, sur les bureaux et sur les établis, de la version anglaise du magazine interne dont j’étais alors le rédacteur en chef. Un grand sentiment de fierté m’a alors envahi : ce support de communication interne, dont l’ambition affichée était de relier des femmes et des hommes pour leur faire partager la vie et les valeurs du Groupe, faisait bien partie de l’univers de ces salariés de l’autre bout du monde…

Quelle « erreur » vous a le plus appris ?

Il s’agit d’une erreur dont j’ai pris conscience quelques heures à peine après avoir vécu le moment cité précédemment : lorsque je me suis retrouvé face à une jeune femme, cadre de cette usine des Philippines, et que je l’interrogeais sur ses attentes en matière d’information. M’étant présenté comme le rédacteur du magazine interne, elle me dit avec un grand sourire : « Je ne voudrais pas que vous vous sentiez offensé, mais il est inutile de continuer à nous envoyer ce genre de choses : ici, nous distribuons ce journal à tout le monde, mais personne ne le lit. Les gens n’osent pas le jeter alors ils le laissent sur place. Ce ne sont pas des sujets qui nous intéressent, ce n’est pas fait pour nous. Heureusement, nous faisons notre propre journal d’entreprise et tout le monde adore. »

De façon un peu brutale, je venais de découvrir qu’un support conçu en France, par des français, avec une ligne éditoriale et un sommaire définis par les gens du siège avait peu de chances de capter l’attention des ouvriers d’une usine asiatique.

Quel projet menez-vous actuellement ?

Plus de la moitié de mon temps est actuellement consacré à un grand projet de portail intranet collaboratif destiné aux 60 000 salariés du groupe Safran. Ce portail constituera un changement majeur, à plusieurs titres, par rapport à ce qui existant jusqu’ici : en 2012, chaque salarié du Groupe, où qu’il se trouve, disposera d’un outil de travail unique lui permettant d’accéder à toute l’information,  à tous les services et à toutes les applications dont il a besoin, selon son profil et ses préférences. Il sera aussi un outil au service des communautés de métier et des grandes fonctions en facilitant les échanges et la coopération à tous les niveaux. C’est une démarche qui s’inscrit dans le processus de transformation que mène Safran : le portail sera un vecteur du changement pour construire un Groupe intégré, pour mettre en place des fonctionnements transversaux et pour partager une culture commune. Le pilotage de ce projet est une formidable aventure qui s’étend sur trois années et me permet de vraiment réaliser quel rôle pivot peut jouer la communication interne dans l’organisation et le management.

Pour contacter Jean Rancoule, consulter sa fiche annuaire (réservé aux adhérents).