3 questions à… Marjory Pein (SPIE)

 

 

 

 

Marjory PEIN
Chargée de communication

SPIE 

 

 

 

 

  1. Quelles sont vos missions récurrentes dans votre quotidien de chargée de communication interne ?

Mes missions sont assez variées : elles vont de l'assistance à l'organisation d’événements internes, à la participation à des événements externes. Je suis rattachée à la Direction de la Communication du groupe SPIE. Je participe au projet de refonte de la stratégie de communication sur les réseaux sociaux. Nous travaillons à la fois sur notre stratégie actuelle, sur l'audit de la situation et sur la coordination des différentes parties impliquées (prestataires et collaborateurs internes).

Je suis aussi un des community managers du Groupe pour LinkedIn, Twitter, Facebook et en interne sur Yammer*. Je m'occupe en parallèle de la co-gestion et de l'animation du projet de déploiement des outils Office 365 dans toutes les filiales du Groupe en France et en Europe.

J'interviens également sur la création de pages et de rubriques dans le cadre de publications sur l'intranet de l’entreprise et sur l'application mobile Groupe.

J'apporte aussi une contribution à la production du magazine interne groupe que nous mettons à disposition de nos 46 500 collaborateurs. Je participe notamment à la sélection des sujets, à la relecture et à la collecte d’information des contributeurs du magazine. Je suis sollicitée sur des projets de communication d'autres services ou filiales au quotidien.

*Yammer est un outil qui permet de publier des messages courts pour exprimer une opinion, donner un avis ou encore partager un contenu ou une information en temps réel. Il propose également la mise en place gratuite d'un réseau social interne pour une entreprise ou une communauté spécifique (Source : Wikipédia).

 

  1. Vous souvenez-vous d’un temps fort de votre parcours ?

Je travaille au sein du groupe SPIE depuis maintenant 3 ans. J’ai commencé en apprentissage au sein de SPIE ICS, la filiale française de services numériques. A l’issue de mon master 2 il y a un peu plus d’un an, j’ai rejoint les équipes de la Direction de la communication au siège. Ce qui m’a le plus marquée dans ces deux expériences très différentes, c’est la proximité et la disponibilité des équipes entre elles malgré un éloignement géographique et un positionnement différent au sein du groupe. Je ne l’avais pas mesuré avant d’arriver au siège.

Dans cette équipe, mes opinions sont entendues et respectées, et je pense que c’est ce qui compte le plus. Il y a quelques jours lors d’un rendez-vous entres communicants de toutes les filiales, j’ai été très impressionnée de voir le résultat de nos échanges, et la quantité d’initiatives sur lesquelles nous pouvons collaborer. Le bonus, c’est d’être intervenue sur un sujet que je maîtrise et qui m’a demandé d’être force de proposition, et d’être suivie attentivement comme n’importe quel membre de l’équipe malgré mon jeune âge. J’ai trouvé ma place.

 

  1. Quelles sont selon vous les qualités d’un bon communicant ?

Pour moi, un bon communicant doit être organisé, se construire un réseau solide en interne sur lequel s'appuyer pour trouver facilement les bons interlocuteurs et les bonnes réponses à ses interrogations.

Il faut également faire preuve de réactivité, et d'une grande force de proposition en trouvant des alternatives pour satisfaire chacun.

Nous sommes garants de l'image de l'entreprise tant en interne qu'en externe. Il faut également avoir conscience des publics auxquels nous nous adressons pour adapter, voire vulgariser un langage technique afin qu'il soit compris par le plus grand nombre.

Un communicant ne doit pas se contenter de fournir de l'information : il est le lien entre les différentes entités et départements de l'entreprise, et prend parfois le rôle d'un arbitre. Il doit être fiable et disponible.