Déjeuner-débat – Comment les neurosciences peuvent-elles rendre la communication plus efficace ? – 22 mai 2012

Si l’objectif premier de la communication est de « faire savoir » et de « faire comprendre », l’objectif ultime est bien souvent de « faire faire », autrement dit d’influencer le comportement de celui auquel on s’adresse.

Le communicant interne n’échappe pas à cette règle, lui qui est souvent chargé de travailler sur l’engagement des salariés dans un projet d’entreprise ou leur adaptation à un changement d’organisation.

Les neurosciences, qui s’intéressent au fonctionnement du cerveau, peuvent constituer un éclairage précieux pour comprendre les processus de décision des individus et guider le communicant interne dans l’élaboration de dispositifs de communication plus efficaces.

Comment peut-on adapter sa pratique de la communication interne aux objectifs poursuivis, en apprenant à activer les bons territoires cérébraux ? Comment dépasser les mécanismes individuels et collectifs de résistance au changement ? Comment travailler, avec l’ensemble des salariés, sur la construction d’un projet commun, en prenant en compte à la fois les jeux d’équilibre collectifs et les paramètres individuels ?

Pour répondre à ces questions et vous donner des outils pour mieux comprendre et agir, nous avons demandé à deux intervenants, spécialistes des neurosciences, de venir partager avec nous leur expertise :

Bernadette Lecerf-Thomas se consacre aujourd'hui à faciliter l’appropriation des neurosciences par les acteurs de la transformation des entreprises et de la pédagogie (conférences, coaching, formation, supervision). Spécialiste de la communication auprès des Directions Marketing puis de la conduite du changement auprès des Directions Générales et des Directions des Systèmes d'Information, elle enseigne le coaching d'organisation. Elle est notamment l’auteur de  Neurosciences et management, le pouvoir de changer (Éditions d’Organisation, 2009).

Jean-Louis Prata, est directeur R&D de l’Institut de Médecine Environnementale (Paris) et de l’Institute of Neurocognitivism AISBL (Bruxelles), chargé de concevoir, développer et valider les outils opérationnels, formations et méthodologies issues des recherches en neurosciences.

Expert de l’Approche Neurocognitive et Comportementale appliquées à l’organisation, au management, à la communication, il est aussi coach, consultant/formateur et conférencier. Il enseigne par ailleurs à l’ESSEC, L’IAE de Caen, l’EM Normandie, Ponts Formation Edition.

Ce débat était animé par Yves Taupin, administrateur de l’Afci et responsable de la communication interne d’Arkema.

 

Téléchargements

Déjeuner-débat – Comment les neurosciences peuvent-elles rendre la communication plus efficace ? – 22 mai 2012

Réservé aux membres

Cerveau et communication

Réservé aux membres