Demi-journée – Quelle communication en période de crise sociale ? 16 novembre 2012

Donner l’information juste sans promesse ni omission, sensibiliser sans faire peur et démobiliser, garantir la cohérence des discours et des actes, entretenir un dialogue de proximité. Ces principes de communication interne s’appliquent, avec plus de force encore, en période de crise sociale. Car lorsque le lien social est mis à mal par des restructurations, lorsque les logiques – parfois divergentes – des acteurs brouillent le sens, il devient urgent de revenir aux fondamentaux qui seuls permettent de s’inscrire – ou de se réinscrire – dans un projet collectif et durable.

Mais, dans un contexte tendu et très encadré, quel rôle, quelle place donner à la communication interne ? Coincée entre la communication sociale et la communication externe, comment la faire exister ? Comment la rendre à la fois stratégique et opérationnelle ? Comment garder cet équilibre nécessaire entre direction générale et salariés, managers et équipes ?

Nous avons abordé ces différentes questions, lors de la demi-journée du 16 novembre, avec : Gérard Taponat, directeur des affaires sociales de Manpower France, professeur associé en Organisation et ressources humaines à l’Université Paris Dauphine et co-fondateur d’un Master en négociation sociale et relations sociales, Martine Haas, directrice de la communication de TUI France , Jacques Doyen, directeur du cabinet Vivienne16 (groupe BPI), Jacques Delallée (CGT) et Laurent Tertrais (CFDT), Caroline Mille-Langlois, directrice de la communication du groupe PSA de février 2010 à octobre 2012.

Cette demi-journée était co-animée par Philippe Olivier et Catherine Jacquet, administrateurs de l’Afci.

 

Téléchargements

Demi-journée – Quelle communication en période de crise sociale ? 16 novembre 2012

Réservé aux membres

Quelle communication en période de crise sociale?

Réservé aux membres