Les réseaux sociaux d’entreprise, Anthony Poncier

Diateino, 2012, 250 pages

C’est avec beaucoup de patience et de clarté qu’Anthony Poncier nous livre des réponses brèves mais complètes aux 101 questions que tout professionnel de la communication devrait se poser sur l’un des sujets les plus en vogue: les réseaux sociaux d’entreprise. Donc, surtout si vous n’appartenez pas à la Génération Y (les digital natives qui sont nés après 1977 avec un ordinateur entre les mains, comme nous l’explique l’auteur) et que vous souhaitez combler une certaine ignorance sur le sujet, vous allez découvrir la vraie signification d’une pléthore de termes et d’expressions utilisés souvent à tort et à travers. Vous connaîtrez le nom de celui qui a inventé le terme « Entreprise 2.0 » (et ce que ça veut dire exactement).

Vous n’aurez pas l’air dépourvu lorsqu’un consultant voudra vous impressionner en vous proposant un RSE en SaaS (Software as a Service ) et que vous lui répondrez que finalement vous préférez un RSE en Open Source. Vous arrêterez de confondre réseau social et communauté et vous aurez probablement une autre vision de l’intranet. Vous allez découvrir une liste des questions qu’il est important de se poser avant de se lancer dans un projet de RSE, pourquoi un tel engouement des entreprises…

Effet de mode ou nécessité? Est-il vraiment important d’avoir un sponsor? Y a-t-il des avantages mesurables qu’on pourrait évoquer à une hiérarchie sceptique? Et puis quelle approche choisir, quelle architecture, quel usage, quelle plateforme?

Trois professionnels (Lyonnaise des Eaux, MMA et Écoles des Mines de Paris) nous racontent leurs expériences dans la mise en oeuvre d’un RSE et ces témoignages sont précieux. Il est ici impossible de tout lister mais j’ai été très rassuré de lire, à la question 46, que les communautés et le travail en réseau existaient bien avant le web 2.0 et que la mise en place d’un RSE relève à 80 % de l’humain. Des rôles nouveaux vont s’imposer pour le manager de proximité, dans un univers fait de communautés transversales où la plupart des processus existants devront changer.

L’accompagnement du changement est donc une question clé et c’est avec lucidité qu’Anthony Poncier nous décrit l’impact et les transformations que la mise en place d’un RSE aura sur l’organisation, le leadership et la culture de l’entreprise.

Benedikt Benenati

Cahier de la communication interne n°30