Une goutte à la mer, Jean Hansmaennel

Cherche midi, 203 pages, 2011

Damoclès

Impératif catégorique
Il faut que tu écrives
Écharde de l’écrivain
Le problème est
de commencer
Le premier mot
La première phrase
Le premier paragraphe
Après quoi il s’agit
de garder son souffle
Jusqu’à bien finir

Jean Hansmaennel, directeur de la communication, des affaires publiques et du développement durable des Brasseries Kronenbourg et administrateur de l’Afci, vient de publier un livre étonnant, fait de jeux de mots, d’aphorismes et surtout de poèmes. Il s’agit d’un bel objet, dont la mise en pages sert le texte. L’auteur a travaillé sur les mots de la langue française, les associant de façon parfois drôle ou ironique, souvent inattendue. Sa vision, ses sentiments, ses émotions s’entrechoquent, donnant au lecteur à voir, à ressentir, stimulant son imagination et parfois sa réflexion. Il traite, comme il se doit de l’amour, de la fuite du temps, de la mort, mais aussi de la communication…

Organisation du travail

Il y a ceux qui ne font rien
Et pour qui rien c’est déjà trop
Et puis il y a les autres
Qui ne pensent à rien
Mais qui font
Tout
Ce que ne font pas ceux
qui ne font rien
Mais qui pensent
À tout

 

Les rumeurs

Les murs ont des oreilles
Les rues leur murmure
Et les rumeurs vont
De bouches d’égout
À oreilles de mur

La beauté est dans l’épuration,
le souci du détail.

Dans la construction d’une oeuvre,
l’auteur est l’échafaudage.

Le livre appartient à son lecteur.

 

Communication

Voilà bien le mot qu’on trouve
Aujourd’hui sur toutes les langues
Y compris celle des boeufs
Parce qu’on le mêle à toutes
les sauces

 

On aurait envie de multiplier les citations… Mais on terminera par celle-ci : « C’est quand on ressent ce sentiment étrange de ne pas avoir dit exactement ce qu’on aurait voulu dire qu’on a peut-être réussi à s’exprimer. Ce ne sont pas les mots eux-mêmes qui traduisent notre pensée, mais bien plutôt la façon dont ils sortent de notre bouche ou naissent sous notre plume. » Ou bien cette autre:

L’or

La poésie
Est
Ce qu’on ne peut dire
Autrement

 

Pierre Labasse

Cahier de la communication interne n°28