Paris – La raison d’être de la communication interne

Cette rencontre a pour objectif de présenter une restitution détaillée du volet quantitatif et du volet psycho-social de la Grande Etude Afci 2019.

Elle se déroule en deux temps :

  • Une table ronde avec
    • Florence Giust-Desprairies et Corine Cauvin Renault, psychosociologues
    • Pierre Chavonnet, directeur pôle marques et transformations de l’institut Occurrence, qui a coordonné l’étude quantitative
    • Katja Werbrouk, présidente de l’Abci (Association belge de communication interne) et co-fondatrice de l’institut Moodfactory qui a mené en 2018 une étude sur la communication interne auprès des salariés belges.
  • Un atelier
    • Entre échanges en groupe et introspection individuelle, cet atelier traitera de la question « Comment mon positionnement dans l’organisation me permet-il de répondre aux enjeux stratégiques de la communication interne ? » 

Cette rencontre est conçue et animée par  les membres du conseil d’administration et  la délégation générale de l’Afci : Jean-Marie Charpentier, Marie-Gaëlle Michelin, Sophie Palès, Catherine Petithomme et Florence Vautrin.

Pour aller plus loin, la rencontre-atelier du 17 octobre aborde la question des enjeux et des nouveaux chemins de la communication interne.


L’Association française de communication interne a voulu savoir : où en est le métier de communicant interne ? Comment celles et ceux qui l’exercent vivent-ils le présent ? Comment se projettent-ils dans l’avenir ?

Pour la première fois, l’Afci dispose d’importants résultats d’étude sur la communication interne. Des résultats quantitatifs et qualitatifs qui éclairent aussi bien l’identité des communicants, l’exercice du métier au quotidien que la manière d’aborder les nouveaux enjeux du métier.

Il apparaît que la communication interne occupe une position unique au centre des entreprises, en lien avec les salariés et les dirigeants, permettant de relier les différentes composantes de l’organisation.

La célébration des 30 ans de l’Afci en juin 2019 a permis de donner un premier aperçu de quelques enseignements que l’association en tire.