Acessibilité
Imprimer
Partager
0 commentaires

L’envie, une stratégie, quand l’enthousiasme stimule la performance de l’entreprise

Lu pour vous
1 juin 2015

Olivier Bas, Dunod, 176 pages

Plusieurs dirigeants ont accepté de donner leur vision de l’envie dans l’entreprise : Antoine Frérot (Véolia), Denis Olivennes (Lagardère active), Frédéric Lavenir (CNP Assurances), Stéphane Richard (Orange), Thierry Blandinières (In vivo), et Benjamin Barbé (start-up Pandasuite). Ces témoignages permettent d’illustrer le constat et les pistes d’évolution suggérées par Olivier Bas, vice-président de Havas Worldwide Paris. Vingt ans de conseil en communication et gestion du changement amènent l’auteur à poser un constat : l’entreprise est parfois devenue un lieu de piètre performance, voire d’isolement et de souffrance des salariés. Dans une première partie, Olivier Bas montre que l’envie est un puissant générateur d’engagement des individus.

La seconde partie, beaucoup plus étoffée, établit un bilan de nos organisations qui, en voulant améliorer la performance, ont finalement tué les ressorts de l’envie. Il s’appuie notamment sur les travaux d’Armand Hatchuel et Blanche Segrestin (Refonder l’entreprise, prix Afci 2013 du livre).

Le concept de performance nuit à l’envie pour plusieurs raisons : – les managers aux prises avec « la mesurite » n’ont plus le temps de créer du lien ;...

Cet article est réservé aux abonnés
Je me connecte
Je rejoins l'Afci
Pourquoi adhérer à l'Afci ?

Laisser un commentaire

Haut de page