Acessibilité
Imprimer
Partager
0 commentaires

Les irremplaçables

Lu pour vous
1 décembre 2015

Cynthia Fleury, Gallimard, 2015

Nous sommes irremplaçables.

Or, nous l’ignorons trop souvent, pris que nous sommes dans les rets du pouvoir. Irremplaçables nous le sommes dès lors que nous nous affirmons comme sujets, comme individus dans tous les actes de la vie. En prendre conscience est sans doute plus nécessaire que jamais quand on cherche, sous différentes formes, dans la cité ou dans l’entreprise, à nous rendre toujours plus « remplaçables » pour affirmer un pouvoir et nous maintenir dans un état de minorité, de « collaboration ». C’est vrai avec un pouvoir politique qui ne craint rien tant qu’une trop forte expression de l’individu-citoyen là où l’état de droit devrait s’appuyer sur lui. C’est vrai dans un monde du travail qui sanctifie le chiffre, le nombre et le statut de collaborateur pour éviter l’irruption de l’individu-acteur là où son autonomie pourrait être gage d’innovation et de création.

De ce constat en tension, la philosophe Cynthia Fleury nous propose une belle réflexion sur la force irréductible de « l’individuation » (à ne pas confondre avec l’individualisme). Être un sujet libre, voilà l’éternelle question. Il n’y a au fond rien de plus indispensable à la fois pour chacun, mais aussi...

Cet article est réservé aux abonnés
Je me connecte
Je rejoins l'Afci
Pourquoi adhérer à l'Afci ?

Laisser un commentaire

Haut de page