Acessibilité
Imprimer
Partager
0 commentaires

L’âge du faire – Hacking, travail, anarchie

Lu pour vous
1 décembre 2015

Michel Lallement, Le Seuil, 2015

On sait comment est né Internet, au croisement de pratiques communicationnelles libertaires et d’enjeux stratégiques, voire même militaires. Ce creuset singulier a produit une des innovations majeures du dernier siècle dont nous mesurons à peine les effets dans nos vies et notre activité.

Il se pourrait bien que germent en ce moment les pousses d’une autre révolution complémentaire de la précédente : celle du travail de demain. Ce livre nous en montre quelques facettes à travers le récit qu’il fait de l’explosion des Hackerspaces et autres Fab Labs aux États-Unis, mais aussi en Europe, en Allemagne notamment. Quand on prononce le mot hacker, vient tout de suite à l’esprit le pirate informatique qui s’introduit clandestinement dans les systèmes les mieux protégés.

La représentation n’est pas fausse, mais elle n’est que très partielle. Il y a surtout un mouvement hacker qui existe depuis des décennies et qui se déploie aujourd’hui à plus grande échelle. Ses conceptions se réfèrent à une autre manière, très horizontale, de collaborer et de produire. Une « nouvelle grammaire du travail » se dessine à bas bruit. De jeunes ingénieurs, des artistes, des chercheurs, tous passionnés, se...

Cet article est réservé aux abonnés
Je me connecte
Je rejoins l'Afci
Pourquoi adhérer à l'Afci ?

Laisser un commentaire

Haut de page