Acessibilité
Imprimer
Partager
0 commentaires

Mieux-être au travail : appropriation et reconnaissance

Lu pour vous
1 juin 2016

Mieux-être au travail : appropriation et reconnaissance – Philippe Bernoux, Octarès Editions

On ne saurait trop remercier le sociologue Philippe Bernoux de continuer avec ténacité et conviction – depuis près de quarante ans maintenant – à bousculer les idées reçues sur la notion de travail et d’inspirer toutes celles et ceux préoccupés par un meilleur fonctionnement des entreprises. Prenant le contrepied de toute une littérature et presse dénigrant le travail considéré uniquement comme un temps de souffrance ou sous l’angle de l’aliénation, Philippe Bernoux, preuves à l’appui et à partir d’observations de la vie au sein des entreprises, nous fait partager sa conviction et sa représentation du travail comme un espace de réalisation, de construction de soi. Mais attention, pas à n’importe quel prix… Tout d’abord, l’auteur porte une critique virulente des visions par trop économistes, néo-tayloriennes de l’organisation du travail. En contrepoint, pour un mieux-être des individus et de la société, l’entreprise devrait s’organiser en se fondant sur le sens que chacun donne à son travail.

« Penser l’homme et la femme au travail et organiser l’entreprise et les relations internes avec une vision tronquée des attentes...

Cet article est réservé aux abonnés
Je me connecte
Je rejoins l'Afci
Pourquoi adhérer à l'Afci ?

Laisser un commentaire

Haut de page