Acessibilité
Imprimer
Partager
0 commentaires

Les Cahiers de la communication interne n° 39 « En quête d’engagement… »

Cahiers de la Com
3 décembre 2016

EDITO

Pour un professionnalisme engagé

Le dossier de ce numéro des Cahiers de la communication interne est consacré à l’engagement. Voilà un thème dans l’air du temps. Plus que jamais, les entreprises sont en quête d’engagement de la part des salariés et craignent rien tant que le désengagement qu’elles traquent à longueur d’enquêtes. Enquêtes, au passage, dont elles ne font pas toujours grand-chose. En vérité, la question de l’engagement dans la société comme dans l’entreprise est une question majeure qui va bien au-delà des poncifs du type « les dix leviers pour avoir des salariés engagés ». Elle questionne le travail, le métier, les relations sociales, autrement dit le rapport à soi et aux autres .

Et c’est bien parce que le métier est concerné, que les communicants eux-mêmes ne peuvent s’abstraire d’une interrogation sur leur propre engagement. Leur engagement individuel, leur engagement collectif. L’Afci a organisé une rencontre le 25 novembre 20161sur ce sujet avec des apports de praticiens et le regard de chercheurs. Il est assez frappant de voir combien les communicants, justement parce qu’ils sont censés soutenir l’engagement des salariés, s’interrogent sur ce que représente leur propre engagement professionnel. « Il faut s’engager pour engager », résumait très bien Brigitte Sarazin, consultante et formatrice en communication. S’engager par exemple sur les questions de diversité, d’égalité professionnelle ou de lutte contre le sexisme en entreprise. S’engager sur les enjeux liés à l’environnement, à la RSE… Les communicants ne font en réalité bien leur métier que quand ils croient à ce qu’ils disent et à ce qu’ils font. Et cela, dans l’intérêt même de l’entreprise. Autant dire qu’ils peuvent aussi rencontrer des situations, des tensions, des dilemmes qui peuvent les mettre en difficulté. D’où des réflexions concernant la déontologie du métier que nous avons pu partager avec Christine Donjean, présidente de l’Association belge de communication interne (ABCI). Un professionnel engagé, c’est un professionnel qui sait opposer quelques règles de base quand on lui demande de franchir des frontières douteuses.

Le positionnement personnel et professionnel du communicant, comme à certains égards celui du manager ou du responsable RH, tient dans un « entre-deux », nous a dit Vincent Brulois, chercheur en sciences de l’information et de la communication. L’engagement du communicant l’amène à la fois à être impliqué et détaché. Impliqué car il est au cœur de l’action et détaché car il doit en même temps prendre du recul, oser porter un regard critique. C’est à la fois sa force et aussi, dans certains cas, sa fragilité. Mais dans un univers professionnel en transformation rapide où l’engagement entre de plus en plus en tension avec le lien de subordination, la position de professionnel engagé est sans doute une position d’avenir. Et c’est la force d’un métier que de savoir revendiquer son engagement.

 

1 Le 17 mars 2017, l’Afci poursuivra ses rencontres sur ce thème de l’engagement avec « la communication engageante à l’heure du digital ».

Jean-Marie Charpentier

Rédacteur en chef

Téléchargement

Les Cahiers de la communication interne n° 39 "En quête d’engagement..."
2 Mo
Réservé aux membres

Laisser un commentaire

Haut de page