Acessibilité
Imprimer
Partager
0 commentaires

Les Cahiers de la communication interne n°38 : « Digital : la culture d’abord ! »

Cahiers de la Com
1 juin 2016

EDITO

Le sens de notre engagement

L’Afci a choisi un fil rouge pour ses différentes activités et manifestations en 2016-2017 : l’engagement. Ce thème est pour nous d’actualité à plusieurs titres.

L’engagement des salariés est sollicité de toutes parts. Dans le travail, le métier, en direction des clients à l’heure du digital, au nom de la marque… Mais de quel engagement parle-t-on ? Qu’attend-on des salariés au juste ? Et que peuvent-ils attendre de leur entreprise ? Ces interrogations, nous voulons les aborder sans détours tant l’engagement est devenu une sorte de sésame, même si l’on peine encore souvent à s’extraire d’une vision conformiste de l’investissement au travail. Deux éléments au moins en font une question-clé : les transformations du travail et les attentes des individus. Du côté du travail, une part de plus en plus importante de l’activité appelle une mobilisation qui ne se résume plus à une succession d’opérations comme au temps du taylorisme, mais demande initiative et engagement pour faire face à des aléas, des événements, des imprévus. Du côté de l’individu, celui-ci est plus mobile qu’autrefois, confronté à des discontinuités et à une multi-appartenance. Son engagement n’en est que plus nécessaire, mais il veut en avoir la maîtrise.

À ces dimensions s’ajoute le rôle de la communication. Et ce rôle n’est pas anodin. Bien sûr, une vision classique retiendra que la communication soutient l’engagement à travers l’information, des campagnes, des événements… Cette part de la communication n’est pas négligeable, elle fait partie de notre métier. Mais compte tenu de ce qui se joue dans le travail à l’heure de la révolution numérique et chez les individus aujourd’hui, d’autres ressorts de communication sont en jeu. Ils concernent les actes et les comportements parfois plus que les discours et les argumentations. C’est le sens d’une « communication engageante » qui privilégie des actions, des micro-gestes en situation. Nous y reviendrons car cette approche qui cherche à rééquilibrer le dire et le faire nous intéresse tout particulièrement. Elle ouvre des perspectives à la communication interne dans les transformations des entreprises.

Et puis, disons-le, l’engagement fait partie des raisons d’être d’une association professionnelle comme l’Afci. Engagement en faveur d’une certaine vision de la communication interne qui relie la performance à la qualité des relations au sein de l’entreprise. Engagement aux côtés de nos adhérents pour leur offrir un espace d’échange, de réflexion et d’appui professionnel. Et j’ajoute engagement de tout son Conseil d’administration et des salariés de sa délégation générale pour promouvoir l’association. L’Afci change cette année de déléguée générale. Aurélie Renard quitte ses fonctions cet été après avoir mis ses compétences pendant sept ans au service de notre association. Je veux la remercier vivement au nom de tous nos membres. Son engagement, sa motivation et sa proximité avec les adhérents nous ont permis de franchir de belles étapes. De nouvelles pages de l’Afci vont s’écrire – et pas seulement dans les Cahiers – avec Sophie Palès, notre nouvelle déléguée générale, à qui nous souhaitons la bienvenue.

Un bel été à chacun.

Ingrid Maillard

Présidente de l’Afci

Téléchargement

Les Cahiers de la communication interne n°38
2 Mo
Réservé aux membres

Laisser un commentaire

Haut de page